/
0/5

0 avis

Rencontre avec François Berriot autour de son livre "Jean Moulin "

ÉCRITS ET DOCUMENTS DE BÉZIERS À CALUIRE ». Avant-propos de Daniel Cordier, posface de Bernard de Gaulle (L’HARMATTAN).

GRAND AUDITORIUM 18H30

Durant ses 44 années d’existence, Jean Moulin a beaucoup écrit mais seul a été publié, en 1947, Premier combat, bref et pathétique récit de l’arrivée des Allemands à Chartres, le 17 juin 1940.

La publication des Ecrits, inédits jusqu’à ce jour, réunis et présentés par François Berriot, préfacés par Daniel Cordier et Bernard de Gaulle, constitue donc un évènement, d’abord par ce qu’elle révèle de la formation de l’adolescent et du jeune homme qui s’initie à la psychologie de la volonté puis au droit du Travail et qui est, dès lors, très marqué par l’esprit républicain de 1789 et par le socialisme français du XIXe siècle (et non par le marxisme allemand).

Les Lettres privées et notes disent ses liens très forts avec sa famille, son amour de la vie, son goût pour l’art, mais aussi sa méditation, parfois pessimiste, sur le monde. Les Discours et rapports du haut fonctionnaire montrent le jeune préfet mettant en œuvre sa conception démocratique de l’Etat républicain puis, durant les premiers mois de l’Occupation, défendant avec passion la population de son département. Quant aux Câbles et courriers échangés avec Londres en 1942 et 1943, ils prouvent que Jean Moulin n’est pas simplement le Délégué du Général de Gaulle mais un véritable partenaire pour le chef de la France Libre et qu’il a exercé une influence personnelle sur la Résistance intérieure qu’il était chargé d’unifier, influence déterminante lors de la Libération et les mois qui ont suivi, notamment avec le C.N.R.

L’édition des Ecrits se clôt sur des documents et témoignages entièrement inédits, relatifs aux arrestations de Caluire, tragique concours de la traque conduite par la Gestapo, de l’imprudence inhérente à l’action clandestine, et aussi, hélas, des calculs d’un petit groupe d’hommes désireux de contrôler seuls l’Armée Secrète et la Résistance intérieure. 

Monsieur François Berriot, Docteur ès-lettres (Nice, 1976), Professeur à l'université de Corse (en 1989), professeur d’histoire, conférencier, et professeur émérite des universités et auteurs de plusieurs ouvrages sur Jean Moulin, sera accompagné de trois témoins exceptionnels qui ont accepté d’être présents pour l’occasion et échangeront avec le public autour de la mémoire de Jean Moulin : Cécile et Gilbert Benoit-Escoffier, représentants de la famille de Jean Moulin, et Madame Christine Lévisse-Touzé, Docteure en histoire et conservateure générale du patrimoine de la Ville de Paris, qui a été directrice du Musée du Général Leclerc de Hauteclocque et de la Libération de Paris-Musée Jean Moulin de l’Établissement Public Paris-Musées, de 1991 à 2017. Elle est également directrice de recherches à l’Université Paris-Sorbonne et auteure de nombreux ouvrages sur la Seconde Guerre mondiale. Elle préside le conseil scientifique du Musée de l’Ordre de la Libération.

Localisation : Médiathèque Emile Zola
Catégorie : Rencontre

Conditions : 18h30
  • - Le 26/10/2018
Public : Tout public

Dates de l'événement

  • Le 26/10/2018
    Pas d'inscription en ligne pour cet événement
Chargement des enrichissements...

Avis et commentaires