/
0/5

0 avis

LECTURE DE ET PAR VALÈRE NOVARINA, en amont des représentations de l’Homme hors de lui

Valère Novarina lira un ou plusieurs extraits de Voie Négative, texte paru aux Editions P.O.L en 2017.

Valère Novarina a effectué deux séjours en Haïti pour préparer et jouer sa mise en scène de L’Acte inconnu (P.O.L 2007). Il relate cette expérience dans une première partie de Voie négative intitulée Ecrit dans l’air. Il y est question du travail avec les acteurs, de théâtre et de peinture, de l’accord profond qui s’est produit lors des répétitions et du travail plastique. C’est un texte joyeux. La deuxième partie du livre, son deuxième acte, Voie négative, donne son titre au livre, donc. Elle développe cette idée de plus en plus ferme chez Valère Novarina que ‘l’esprit respire’. Et s’il respire, c’est parce qu’il renverse, parce qu’il passe par ce que l’auteur appelle le niement (quelque chose comme une négation positive, dialectique). Le lien entre la pensé et la respiration, Valère Novarina le ressent très concrètement. Pour lui, il saute aux yeux, lorsque l’on regarde de près travailler les acteurs, la respiration animale préfigure la pensée, l’annonce. La troisième partie s’intitule Désoubli. C’est un texte qui parle de la présence mystérieuse en nous de toutes les langues, la langue maternelle bien sûr, mais aussi d’autres langues, insolites, secrètes, apparemment mortes, vivant toujours au fond de nous... Valère Novarina tourne ici autour de l’idée que le langage est un fluide, une onde, une ondulation, un geste dans l’air, une eau...Chaque « parlant » porte en lui un peu de la mémoire de toutes les langues. La quatrième et dernière partie du livre, Entrée perpétuelle est une métamorphose, un déguisement, une autre version, en tout cas un regard nouveau sur la mystérieuse machinerie organique du Vivier des noms (P.O.L 2015). C’est une réduction – ou plutôt un précipité du livre (au sens chimique) – une nouvelle entrée, sous sa forme active, agissante. Et sa version nouvelle pour la scène.

Valère Novarina  est un auteur de théâtre, essayiste, metteur en scène, dessinateur et  peintre franco-suisse, né le 4 mai 1947 à Chêne-Bougeries, dans la banlieue de Genève.

Il est entré au répertoire de la Comédie-française en 2006, avec L'Espace furieux (1997).

Il a reçu le Prix de littérature francophone Jean Arp 2011 pour l'ensemble de son œuvre. Un hommage lui a été rendu à Strasbourg les 30 et 31 mars 2012 à l'occasion de la remise de ce prix dans le cadre des 7es Rencontres européennes de littérature.

Pour Novarina, « le théâtre permet de reprendre conscience » que le langage n’est pas une chaîne de concepts mécaniques mais un fluide, une danse, une matière vive. « Il invoque les mots, explore le langage, véritable matière qui comble le vide scénique et donne corps aux personnages ».

Localisation : Médiathèque Emile Zola
Catégorie : Rencontre

Conditions : 18h30
Public : Tout public
Chargement des enrichissements...

Avis et commentaires