/
0/5

0 avis

RENCONTRE AVEC ÉRIC-EMMANUEL SCHMITT AUTOUR DE SON LIVRE « FÉLIX ET LA SOURCE INVISIBLE » (ALBIN MICHEL)

Dramaturge, romancier, nouvelliste, essayiste, cinéaste, traduit en 45 langues et joué dans plus de 50 pays, Éric-Emmanuel Schmitt est multi-récompensé, que ce soit en France ou à l'étranger et est devenu un des auteurs francophones les plus lus et les plus représentés dans le monde. En janvier 2016, il a été élu à l’unanimité par ses pairs comme membre de l’Académie Goncourt.
Normalien, agrégé de philosophie, docteur, il s’est d’abord fait connaître au théâtre avec "Le Visiteur", cette rencontre hypothétique entre Freud et peut-être Dieu, devenue un classique du répertoire international. Rapidement, d’autres succès ont suivi : "Variations énigmatiques", "Le Libertin", "Hôtel des deux mondes", "Petits crimes conjugaux", "Mes Évangiles", "La Tectonique des sentiments"… Plébiscitées tant par le public que par la critique, ses pièces ont été récompensées par plusieurs Molière et le Grand Prix du théâtre de l’Académie française.
Il écrit le "Cycle de l’Invisible", six récits qui rencontrent un immense succès aussi bien sur scène qu’en librairie. Une carrière de romancier, initiée par "La Secte des égoïstes", absorbe une grande partie de son énergie depuis "L'Évangile selon Pilate", livre lumineux dont "La Part de l’autre" se veut le côté sombre. Depuis, on lui doit "Lorsque j’étais une œuvre d’art", une variation fantaisiste et contemporaine sur le mythe de Faust et une autofiction, "Ma Vie avec Mozart", une correspondance intime et originale avec le compositeur de Vienne et "Les perroquets de la place d'Arezzo", l'un de ses plus beaux romans.
Deux recueils de nouvelles se sont ajoutés récemment: "Odette Toulemonde et autres histoires", huit destins de femmes à la recherche du bonheur, est inspiré par son premier film tandis que "La Rêveuse d'Ostende" est un bel hommage au pouvoir de l'imagination.

Grand amateur de musique et mélomane, il a également signé la traduction française des "Noces de Figaro" et de "Don Giovanni".

 Dans le petit café de Belleville que tient sa mère, Félix, douze ans, grandit au milieu d’une compagnie chaleureuse et colorée. Un jour, la catastrophe survient : à la suite de tracas immobiliers et de harcèlements financiers, Fatou, sa mère, sombre dans une dépression sans remède. Cette jolie femme qui incarnait le bonheur n’est plus que l’ombre d’elle-même. L’oncle Bamba, revenu de son lointain Sénégal, constate que l’âme et l’esprit de Fatou se sont envolés. Comment ressusciter cette morte-vivante ?

Avec son magnifique père, Félicien Saint-Esprit, réapparu lui aussi, Félix entreprend le voyage en Afrique, au bord du grand fleuve, à la recherche des ancêtres et des génies protecteurs auprès desquels l’âme vagabonde de Fatou pourrait renaître. L’enfant tente de sauver sa mère en la conduisant aux sources invisibles du monde.

Dans l’esprit de Oscar et la dame rose et de Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran, Eric-Emmanuel Schmitt interroge les mystères de l’animisme, la puissance des croyances et des rites issus d’une pensée spirituelle profondément poétique. Il offre aussi le chant d’amour d’un garçon pour sa mère.

Dans le cadre de la nuit de la lecture

En partenariat avec la librairie Sauramps

Localisation : Médiathèque Emile Zola
Catégorie : Rencontre

Conditions : 18h Grand auditorium
Public : Tout public
Chargement des enrichissements...

Avis et commentaires