Jean-Baptiste-Marcel Flottes, abbé (1789-1864)

Flottes.jpg

 

Montpelliérain de naissance, il fait des études littéraires et scientifiques à l’Ecole Centrale de l’Hérault. Il devient professeur de théologie dogmatique au séminaire épiscopal de Montpellier, puis dans la foulée est ordonné sous-diacre en 1813 et prêtre l’année suivante. Aumônier et professeur de philosophie au lycée de Montpellier, puis à la faculté des Lettres, membre de l’Académie des sciences et des lettres, chevalier de la Légion d’honneur, il collabore à plusieurs revues et ouvrages collectifs.

 Pour assurer l’intégrale conservation de sa bibliothèque, il fait don à la municipalité de Montpellier de douze mille volumes, ainsi que de manuscrits arabes provenant de la prise de Constantine. Histoire profane, comme ecclésiastique, philosophie, littérature ancienne et moderne avaient sa faveur. Une place de choix est accordée à Port-Royal et Blaise Pascal.