Jean-Baptiste-Marcel Flottes, abbé (1789-1864)

Flottes.jpg

 

Montpelliérain de naissance, il fait des études littéraires et scientifiques à l’Ecole Centrale de l’Hérault. Il devient professeur de théologie dogmatique au séminaire épiscopal de Montpellier, puis dans la foulée est ordonné sous-diacre en 1813 et prêtre l’année suivante. Aumônier et professeur de philosophie au lycée de Montpellier, puis à la faculté des Lettres, membre de l’Académie des sciences et des lettres, chevalier de la Légion d’honneur, il collabore à plusieurs revues et ouvrages collectifs.

 Pour assurer l’intégrale conservation de sa bibliothèque, il fait don à la municipalité de Montpellier de douze mille volumes, ainsi que de manuscrits arabes provenant de la prise de Constantine. Histoire profane, comme ecclésiastique, philosophie, littérature ancienne et moderne avaient sa faveur.