Max Rouquette (1908-2005)

Rouquette_Georges_Souche.jpg
Max Rouquette est originaire d’Argelliers, petit village de l’arrière-pays montpelliérain.

Dès les années 30, époque de ses premières proses, il contribue à diffuser et valoriser la culture d’Oc. Il s’implique dans l’association des étudiants languedociens Le Nouveau Languedoc, devient membre de la Societat d’Estudis Occitans. Ce travail aboutit à la fondation de l’Institut d’Estudis Occitans en 1945.

Médecin de campagne, il exerce de 1936 à 1946 puis poursuit sa carrière jusqu’en 1974 comme médecin-conseil de la Sécurité Sociale à Montpellier. En 1962 il fonde, avec Jean Camp et Jorgi Reboul, le Pen-Club de langue d’Oc dont il devient le président. De 1978 à 1983, il dirige la revue littéraire Oc.

Max Rouquette continue son œuvre d’écrivain jusqu’en 2005 à Montpellier. Traduit en français puis dans de nombreuses langues, sa renommée est internationale. Entre 1997 et 2000, il offre des manuscrits et tapuscrits à la médiathèque. Cette donation, complétée après sa mort par ses enfants, a été présentée en partie à la médiathèque Émile Zola lors de l'exposition Max Rouquette, la liberté de l’imaginaire (4 décembre au 28 février 2014).