0/5

0 avis

« Aragon, la confusion des genres » Par Daniel Bougnoux

Une vidéo de Louise Merzeau, Aragon, la parole et l’énigme (19 min.) sera diffusée pour l’occasion.

Aragon, au cours de son orageuse existence (1897-1982), n'aura cessé de se jouer des frontières et d'étendre partout son impétueux génie, grand poète, grand romancier mais aussi journaliste, organisateur de la Résistance en zone sud durant les années d'occupation, et toujours militant, trop aveuglé hélas par sa fidélité à un Parti communiste auquel il restera fidèle jusqu'à sa mort.

C'est peu de dire qu'Aragon fut l'homme de déchirantes contradictions : l'écart, la blessure furent peut-être la condition de sa création autant que de ses amours, comme le clament tant de chansons tirées de ses poèmes, "… Mon bel amour mon cher amour ma déchirure / Je te porte dans moi comme un oiseau blessé/ Et ceux-là sans savoir nous regardent passer"… Mais il confia aussi à une radio après la mort d'Elsa : "Je suis cette chose horrible, un témoin". Il n'avait cessé pour cela de marier la musique et la peinture à la plus belle des écritures, les recherches de l'avant-garde à une immense culture classique, de rester attentif aux individus autant qu'aux grands mouvements collectifs, en un mot d'être solidaire, tout en cultivant une personnalité des plus singulières.

Nous nous efforcerons, au cours de cette rencontre, de ne pas mutiler ce grand témoin de tout un siècle d'histoire et de passions humaines, et de nous mettre à l'écoute de ses mots, de son chant tellement capables de remuer nos propres passions.

Daniel Bougnoux, professeur émérite de l'Université de Grenoble, a dirigé l'édition des Œuvres romanesques complètes d'Aragon (cinq volumes) dans la bibliothèque de la Pléiade.

 

Localisation : Médiathèque Emile Zola
Catégorie : Rencontre

Conditions : 18H30 – Grand auditorium
Public : Tout public
Chargement des enrichissements...

Avis et commentaires